Une subvention de 24 400 $ pour refaire la cuisine du centre communautaire Mgr Thibault

Danville, 27 avril 2016 - La Ville de Danville est heureuse d’annoncer que grâce à la réception d’une subvention de 24 400 $, octroyée dans le cadre du Programme Nouveaux Horizons pour les aînés (PNHA) du gouvernement du Canada (Service Canada) elle pourra rénover la cuisine du centre communautaire Mgr Thibault, un projet de 25 000$.

Utilisée par tous les organismes et lorsque la salle est louée par d’autres organismes ou pour des activités ponctuelles, cette cuisine sera complètement réaménagée. « Ce partenariat financier nous arrive comme un cadeau », s'est réjoui la conseillère municipale et représentante du comité des familles et des aînés de la Ville de Danville, Nathalie Boissé.

«Grâce à cette aide financière, la cuisine sera refaite à neuf! Remplacement de la fenêtre, comptoir et armoires neuves, recouvrement de plancher neuf, ajout d’espaces de rangement, nouvelle ventilation. Les travaux devraient débuter au début du mois d’octobre 2016. C’est une excellente nouvelle, car tous les citoyens et organismes pourront bénéficier de ces nouveaux aménagements » conclut monsieur le maire

Rappelons que ce projet s’inscrit dans le cadre de la Politique familiale et de Municipalité amie des aînés, un processus amorcé en février 2013. « Pour la Ville, il importe que toutes les décisions soient prises en fonction du bien-être des familles et des aînés. Notre comité famille, formé d’élus et de citoyens, a travaillé en collaboration avec le ministère des Familles et des aînés du Québec. La cuisine est l’un des projets d’envergure qui en ressort, puisque sa nouvelle version a été conçue en fonction de l’intergénérationnalité », ajoute le maire.  .

 En effet, la Ville souhaite, avec cette cuisine, y créer un lieu de rencontre entre les aînés et les jeunes « Nous pensons, entre autres, à des ateliers culinaires simples. En plus de permettre un maillage entre les générations, le partage des techniques et des concepts favorisera l’intégration de saines habitudes de vie dont cuisiner au lieu d’acheter un plat préparé. Nous sommes convaincus que ce  partage de connaissances culinaires contribuera à sortir certains de nos aînés de l’isolement ainsi qu’aux jeunes de vaincre leurs préjugés face aux aînés.. Simplement le fait de se connaître et de s’apprécier comporte déjà un effet bénéfique. Notre projet de cuisine intergénérationnelle s’appelle : une cuisine est née (aînés) » conclut la conseillère Nathalie Bossé.