La députée Karine Vallières remet un DEA à la Ville de Danville

Danville, le 7 septembre 2017 -  C'est afin d'assurer la sécurité des citoyens de Danville et des utilisateurs de ses infrastructures sportives et récréatives que la députée de Richmond et adjointe parlementaire du premier ministre (volet jeunesse), Mme Karine Vallières, a remis, en collaboration avec Échec au crime - Estrie, un défibrillateur externe automatisé (DEA) à la Ville de Danville qui l'installera au Centre Mgr Thibault.

« En tant que députée de terrain, je connais bien le centre communautaire Mgr Thibault  qui est situé au centre du secteur récréatif de la municipalité qui compte le parc municipal où se tiennent les camps de jour, le terrain de soccer utilisé tous les soirs de l'été par les joueurs d'ici et d'ailleurs, le terrain de tennis, le parc de planches à roulettes e la piscine municipale. Le centre communautaire héberge aussi plusieurs organismes dont le Cercle des fermières, le Club des Bons amis et la Maison des jeunes Au point 14-18 qui est fréquentée par des dizaines d'adolescents tous les jours. Nul doute qu'un défibrillateur à cet endroit est névralgique étant donné le nombre de personnes qui y passent», mentionne la députée Karine Vallières.

Il s'agit du deuxième DEA remis à la Ville de Danville par Échec au crime et la députée de Richmond. « Une municipalité n'a jamais trop de défibrillateurs puisqu'on ne sait jamais où peut se produire un incident cardio-respiratoire. Celui qu'on nous remet aujourd'hui s'ajoute à celui de la Caisse Desjardins, du Club de curling et de la caserne des pompiers. Ils sont situés stratégiquement aux endroits où sont concentrées les activités sociales, communautaires et sportives. Ces DEA, tout comme les autres mesures prises par la Ville de Danville, permettent de répondre aux besoins de prévention et de sécurité identifiés dans notre politique familiale», indique le maire, M. Michel Plourde.

Le directeur du Service incendie de Danville, M. Alain Roy, se réjouit également de ce quatrième DEA. « Chaque minute compte et peut faire la différence. Plus il y a de DEA accessibles, plus nous avons de chances de sauver le citoyen en détresse et de limiter les conséquences cognitives. Cependant, ce n'est pas tout d'avoir des DEA, il faut aussi savoir les utiliser», conclut-il en invitant les citoyens à s'inscrire aux formations qui seront proposées.

- 30 -

Vignette :

Robert Théorêt, président de Échec au crime - Estrie, Claude Leblanc, bénévole Échec au crime - Estrie, Michel Plourde, maire de Danville, Karine Vallières, députée de Richmond et adjointe parlementaire du premier ministre (volet jeunesse, Alain, Roy, directeur du Service incendie de Danville, Louis-Charles Boisvert, des services préhospitaliers d'urgence au CIUSSS - CHUS Estrie et coordonnateur de l'implantation des DEA en Estrie.

Sources :

Jacynthe Bourget, attaché(e) politique

Karine Vallières, députée de Richmond